Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Qu’est-ce que l’hypnose conversationnelle ?

Qu’est-ce que l’hypnose conversationnelle ?
4.5 (90%) 2 vote[s]

L’Hypnose conversationnelle

On peut dire que l’hypnose conversationnelle est une technique de communication particulière, un état modifié de conscience.

Lorsque l’on parle d’hypnose conversationnelle, il s’agit surtout d’un échange entre deux protagonistes : un praticien professionnel de la communication, et l’autre interlocuteur une personne ou un patient cherchant des solutions à un problème, à un désordre émotionnel. Souvent son champ d’action est orienté vers la relation d’aide.

L’hypnose conversationnelle, utilise la conversation comme mode principal de communication. On peut donc parler d’hypnose indirecte. Milton Erickson a été le premier à œuvrer et à la pratiquer sur ses patients. D’où le nom donné d’hypnose Ericksoniènne.

Certains parleront de manipulation mentale, alors que d’autres percevront cette forme d’hypnose comme une faculté incroyable d’amener « l’autre » à ce que souhaite le praticien dans un but d’amélioration de la personne.

Différence entre l’hypnose formelle et l’hypnose indirecte

Hypnose formelle :

L’hypnose formelle peut paraître à certaines personnes intrigantes, et elle fait parfois peur. La personne sous hypnose formelle réagit de manière très différente à l’hypnose indirecte ou conversationnelle. La personne peut parfois entrer en transe hypnotique.

Hypnose indirecte ou conversationnelle :

Dans l’hypnose indirecte ou conversationnelle, le thérapeute, va mettre toute son attention aux dires et discours de son patient. Le patient va se sentir entendu, écouté et probablement compris, ce qui va engendrer une grande confiance vis-à-vis de son thérapeute. Pour ce faire, le praticien est en écoute active. Carl ROGERS a été un des premiers à prôner l’écoute active dans une pratique de relation d’aide.

Il n’y a pas de transe hypnotique visible (à comparer à une séance d’hypnose thérapeutique). L’hypnose conversationnelle est donc une forme d’hypnose intuitive et indirecte.

Ensuite, par des techniques appropriées, le thérapeute va faire en sorte de capter entièrement son patient, et ainsi agir de manière concrète sur son inconscient.

Cette technique mobilise l’inconscient, car le praticien, par ses paroles, sa posture, le ton employé agit directement sur l’inconscient de son interlocuteur.

A quoi sert l’hypnose conversationnelle ? Et que permet-elle ?

L’hypnose conversationnelle permet, par le biais subtil d’un langage choisi, d’une posture, et d’un ton dans la parole, de transformer de manière habile et imperceptible, le comportement d’une personne sans que celle-ci s’en aperçoive.

La personne qui utilise l’hypnose conversationnelle influence (grâce à ses paroles et le ton employé), son interlocuteur qui est totalement inconscient de la situation.

Cette technique de l’hypnose conversationnelle, axée exclusivement sur la communication verbale, se révèle être une technique d’une grande souplesse pour faire suggérer à « l’autre », des idées que l’on veut lui inculquer.

  • Aider une personne à régler un problème précis,
  • Influencer une personne, ou son interlocuteur,
  • Séduire une personne et arriver à ce que l’on souhaite obtenir d’elle.

Dans une séance d’hypnose conversationnelle, le thérapeute se met en position d’écoute active afin de détecter ce qui pourrait être une source de blocage ou un traumatisme chez son patient.

Le but ultime étant d’agir sur l’inconscient du patient par un comportement, une posture, des paroles adaptées en vue de lui suggérer des idées, ou des façons de penser le problème de manière différente, et toujours positivement.

Ce qui a pour conséquence directe que le patient pourra surmonter sans difficulté, des étapes de vies, des traumatismes ou craintes.

On peut dire que cette pratique d’hypnose conversationnelle concentrée exclusivement sur la communication verbale est une technique très subtile et habile qui permet la résolution d’un problème précis pour le patient.

Discussion entre ami et hypnose conversationnel

Comment se pratique une séance, un exemple parmi d’autres

Une séance d’hypnose conversationnelle est en principe assez intuitive et pratique.

L’échange verbal entre le thérapeute et son patient est la base de cette pratique.

Exemple de protocole d’hypnose conversationnelle

1/ Absorber l’attention

Cette première étape est essentielle : l’accaparation d’un auditoire, ou d’une personne.

Lorsque l’on accapare l’attention d’une personne, ou d’un groupe on peut parler de captation de l’attention. Le praticien va attirer vers lui de manière rapide la ou les personnes et va faire en sorte que toutes leurs pensées soient focalisées en ce lieu et ce moment sans que rien d’autre ne puisse interférer.

Ce qui amène bien évidemment la personne à être dans une situation CAPTIVE par rapport aux paroles du praticien. Elle est donc entièrement absorbée aux mots que le praticien utilise.

Cette première étape est donc très importante.

2/Eluder, esquiver tout problème critique :

Une fois l’attention de la personne ou de l’auditoire, captée, il est essentiel de contourner tout facteur critique pour éviter que la personne par exemple ne puisse se dire : « non ce n’est pas possible, je ne veux pas de ceci ou cela… »

Le praticien a pour but d’éloigner tout facteur critique, en vue d’avoir accès à l’inconscient de la personne, car il sait que l’état de vigilance, empêche tout accès à l’inconscient. Il faut donc anéantir l’état de vigilance de la personne.

C’est peut-être ce qu’il y a de plus difficile et de plus primordial : la « désactivation de la vigilance ».

3/Initier et stimuler une réponse inconsciente

A ce troisième stade, le praticien doit permettre l’activation d’une réponse inconsciente. Et quelle que soit cette réponse inconsciente, elle doit être considérée comme bonne.

Cette réponse inconsciente peut tout simplement être une réaction émotionnelle à ce moment particulier.

Lorsqu’une personne éprouve un sentiment fort, ou une émotion, cette personne peut devenir insensible à la raison, c’est pour cela que l’on parle de réponse inconsciente.

L’art du thérapeute qui fait appel aux émotions d’une personne, place celle-ci sur la voie du processus hypnotique.

4/ Diriger l’inconscient vers le résultat que l’on veut obtenir

Le thérapeute va amener la personne à répondre au résultat désiré.

Il va placer l’inconscient et l’émotionnel au premier plan des priorités.

Par exemple, si le praticien dit à une personne :

« Vous devriez changer de coiffure et vous teindre les cheveux, cela vous rendra plus jeune, vous allez paraître en pleine forme. J’ai hâte de vous voir avec cette nouvelle coiffure et coloration. »

On voit bien dans cet exemple que le praticien veut amener la personne au résultat qu’il souhaite lui, et utilise comme levier manipulatoire, le levier émotionnel.

La façon de dire les choses est extrêmement importante, car elle anéantit de manière subtile toute tentative d’opposition à la proposition.

En politique, ce levier émotionnel est régulièrement utilisé pour gagner une élection.

En conclusion

On peut dire que cette hypnose conversationnelle est une forme de communication puissante, précise dans les termes. Le thérapeute formé à cette pratique prend en compte de manière globale et singulière les comportements et réactions, ainsi que les émotions de la personne concernée.

Pour arriver à obtenir ce qu’il souhaite, le thérapeute va susciter chez le patient une certaine flexibilité cognitive et émotionnelle. Ce qui aura pour conséquence d’amener la personne vers le changement désiré.

Pour aller plus loin avec l’hypnose

C’est en parlant avec un professionnel dans l’hypnose Pour arrêter de fumer à Saint Rémy de Provence que j’ai eu l’idée de lister les différentes formes d’hypnose. En effet, il semble qu’il y est de nombreux questionnements à ce niveau là et également beaucoup de confusion.

Les objectifs et le déroulement d’une séance varient en fonction du type d’hypnose. Voici une liste non-exhaustive des différentes formes d’hypnose afin que vous puissiez les connaître et commencer vos recherches. Pour informations, j’ai également écrit un article complet sur l’hypnose Ericksonienne.

Ainsi, il existe notamment :

  • L’hypnose conversationnelle que nous venons de voir
  • L’hypnose Ericksonienne
  • L’hypnose SAJECE
  • L’hypnose roustang
  • L’hypnose quantique
  • L’hypnose integrative
  • L’hypnose holistique
  • L’hypnose thérapeutique
  • L’hypnose médicale

Bien souvent, l’hypnose sert a vaincre des dépendances comme le tabac ou le sucre (avec un objectif de perte de poids). Elle peut également être choisie pour vaincre l’insomnie, la fatigue, la dépression ou tout simplement pour regagner un peu confiance en soi.

L’hypnose médicale est même utilisée dans les hôpitaux pour éviter d’endormir le patient en limitant la douleur.

Aucun commentaire

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *