Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Zoom sur l’assurance loyer impayé

Par Posted on 0 Aucun tag 0
Zoom sur l’assurance loyer impayé
5 (100%) 1 vote

Mise en place pour préserver le droit de propriétaires, l’assurance loyer impayé constitue un dispositif de protection contre la défaillance de paiement. Si tous les bailleurs en ont besoin, certains n’arrivent pas à en profiter, car leur locataire ne remplit pas les critères d’admission. À part la garantie de paiement du loyer, cette option offre divers avantages aux propriétaires.

Pourquoi choisir l’assurance loyer impayé ?

L’objectif étant de protéger l’investissement du propriétaire, l’assurance loyer impayé couvre les frais de location si l’occupant se trouve dans l’incapacité de l’assumer. En cas de départ imprévu, ce type de contrat intervient pour compenser le frais jusqu’à une nouvelle occupation. Outre le loyer, les procédures et les coûts liés à ce dernier sont aussi inclus dans le contrat.

S’il y a dégradation de la propriété lors du départ de l’occupant, l’assureur réagit en s’occupant de la remise en état. Le possédant bénéficie d’un avantage financier considérable, en plus d’être certain de toujours percevoir son loyer.

Lors de l’achat ou de l’acquisition d’un bien immobilier, les vendeurs de défiscalisation introduisent cette option dans le package. Ainsi, le nouvel acquisiteur remplit uniquement les conditions d’admission pour jouir de tous ses droits sur sa nouvelle propriété. Les critères concernent un contrat de location valide entre le bailleur et son client éligible à cette assurance.

Qui sont les locataires éligibles

Dans l’objectif de minimiser le risque de loyer impayé, l’assureur exige de la part du bailleur un locataire éligible aux critères qu’il impose. L’assurance est valable pour un occupant qui dispose d’une source de revenu équivalent à 2,7 fois au loyer. Il doit, dans le meilleur des cas, bénéficier d’un contrat CDI ou d’une clause en CDD de plus de 8 mois.

 

Un employé à durée déterminée nécessite un salaire au moins trois fois supérieur au frais de location pour que le propriétaire puisse bénéficier de la protection de la part de son assureur. Outre le contrat de bail, le propriétaire est tenu d’introduire, parmi les dossiers à fournir, un élément attestant le revenu de l’occupant.

Dans quels cas ne pas demander cette assurance

Par contre, si un locataire décide de louer sa maison à un chômeur, il ne pourra pas prétendre à cette assurance loyer impayé. Dans la mesure où l’habitant répond aux critères d’éligibilité, ce type de contrat s’applique aussi bien à une location individuelle qu’à une colocation.

 

En cas d’une caution solidaire, le droit de recourir à ladite assurance sera nul, c’est le garant de la caution qui s’en charge si l’occupant n’arrive pas à s’en acquitter. Ces obstacles font que de nombreux prétendants au logement, sérieux et dignes de confiance, n’arrivent pas à accéder à l’habitation qu’ils méritent.

Comment l’obtenir ?

Si votre locataire dispose de toutes les qualités nécessaires de vous faire bénéficier d’une assurance loyer impayé, vous pouvez franchir l’étape de contracter auprès d’une compagnie d’assurance offrant ce contrat. Ce package peut être inclus dans les assurances habitations ou proposé séparément.

Outre les compagnies spécialisées, les banques offrent également cette entente dans le but de protéger un client demandeur de prêt immobilier. Pour ce type d’établissement, il s’agit d’une garantie sur l’investissement du propriétaire.

Aucun commentaire

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *