Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Le coût d’une heure de climatisation

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Régler la température au sein de son habitat en fonction du climat, c’est important. C’est le seul moyen d’assurer votre confort. Ainsi, en cas de forte chaleur, il faut rafraîchir l’air intérieur. La solution la plus adoptée, c’est la mise en marche du climatiseur. Ce que beaucoup de gens ignorent, c’est que l’utilisation de ce genre d’appareils risque fort d’accroître le montant de leurs factures de chauffage.

Avec un été aussi chaud que celui de cette année, où la climatisation a été très utilisée dans les foyers, il est normal de se poser la question du cout de consommation d’une heure d’utilisation.

Le coût d’une heure de climatisation

Avant de lancer le climatiseur,  il faut penser à son impact écologique et au coût de son utilisation. Sachez par exemple qu’en utilisant un climatiseur de classe A et doté d’une puissance de 2,5 kW pendant une heure, on ajoute 15 centimes d’euros supplémentaires à la facture d’électricité. En un mois d’utilisation donc, votre facture sera majorée de 100 euros. C’est une somme assez conséquente.

En optant pour un climatiseur plus professionnel, on peut accéder à plus  d’avantages. En effet, le coût de fonctionnement par heure reste le même, mais l’appareil est beaucoup plus performant. Un multisplit de classe A et de 5,8 kW de puissance peut par exemple rafraîchir deux grandes pièces. Pourtant, son coût de fonctionnement par heure est de 15 centimes d’euros. À en tenir compte, l’utilisation de l’appareil est beaucoup plus avantageuse.

Sachez également que les climatiseurs sont des gros consommateurs d’énergie. Un appareil d’une puissance de 1kW peut consommer 1 kW d’énergie en 1h. En d’autres mots, son impact environnemental est assez important. Ainsi, l’utilisation d’un tel appareil est loin d’être écologique.

Les causes de la variation de consommation

Il y a pas mal de paramètres à considérer lors du calcul du coût d’utilisation d’une climatisation. Pour  commencer, il y a le type d’appareil. Comme il a été indiqué auparavant, plus il est puissant, plus il est performant. Ainsi, son coût de fonctionnement reste raisonnable.

Le temps d’utilisation et le réglage de la température peuvent également influencer le montant de la facture d’électricité.  Si le climatiseur fonctionne de manière soutenue, il pourra consommer plus d’énergie. Automatiquement, cela va générer une hausse de la facture.

Les solutions à adopter

Pour ne pas voir votre facture d’énergie grimper, il vaut mieux adopter d’autres techniques qui permettent de se protéger contre la chaleur. Si on est obligé de recourir à la climatisation, le choix de l’appareil est à faire avec soin. Il faut éviter les modèles portables.  Ils risquent de faire entrer la chaleur dans la maison. Un climatiseur mural est l’idéal. Mais si possible, il est recommandé d’utiliser un appareil réversible qui peut devenir une source de chaleur en hiver. C’est le cas des pompes à chaleur.

Il est tout aussi indispensable de bien tenir compte de l’étiquette énergétique de la climatisation. Elle doit être visible sur chaque produit mis en vente sur le marché. Les appareils les mieux classés sont à privilégier. C’est le cas des climatiseurs appartenant à la classe A+++ ou A ++. Ils sont plus performants et moins énergivores. En revanche, il faut éviter les modèles appartenant aux classes E, F et G. Par ailleurs, leur vente est interdite.

 

Aucun commentaire

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *