Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Chaudière au fioul : par quoi la remplacer ?

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Le réchauffement climatique est aujourd’hui une difficile réalité qui concerne tous les pays du monde. L’une des solutions pour y faire face est la réduction d’émission de dioxyde de carbone, CO2. Cela demande un changement d’habitude de consommation à tous les niveaux. Le secteur énergétique sera le plus impacté. Passer des énergies fossiles aux énergies renouvelables et modernes, telle est la clé de la transition énergétique. D’où la nécessité de renoncer aux chaudières au fioul au profit d’installations moins polluantes.

Les aides de l’État pour les travaux énergétiques : remplacer sa chaudière

Dans sa volonté d’en finir avec le fioul, le gouvernement français essaye depuis quelques années d’impulser une nouvelle dynamique. Il encourage à cet effet le recours aux équipements modernes et moins polluants. Pour les nouvelles constructions, la question ne se pose pas. D’excellentes alternatives au fioul existent déjà. Pour susciter l’engouement et la dynamique collective, les propriétaires d’anciens immeubles ou demeures, en réalisant des travaux d’économies d’énergie au sein de leurs propriétés, pourront prétendre à la prime énergie Hellio. Des organismes peuvent ainsi les accompagner afin que la transition se fasse en douceur et de façon efficace.

Le taux de TVA réduit

Avec l’installation d’une nouvelle chaudière plus performante et écologique, votre taux de TVA passe de 10% à 5.5%. Cependant, l’accès à cette prime n’est pas sans condition. Le logement concerné par la transition énergétique doit être votre résidence de tous les jours sinon secondaire, avec un minimum de deux ans d’ancienneté.

Les certificats d’économie d’énergie

Ces primes sont octroyées par les fournisseurs d’énergie. Elles visent à récompenser toutes les personnes faisant montre d’économies d’énergie au sein de leurs concessions. Certains fournisseurs vont même jusqu’à assurer le tiers du financement dédié aux travaux d’isolations de combles ou de changement de chauffage.

Il existe par ailleurs d’autres aides comme :

  • Le crédit d’impôt transition énergétique (CITE) ;
  • L’éco-prêt à taux zéro ;
  • L’aide Habiter mieux de l’ANAH.

Par quoi remplacer sa chaudière au fioul ?

De nos jours, il existe d’intéressantes possibilités en matière de chauffage. Vous n’avez plus aucune raison de dépendre exclusivement du fioul. Non seulement ces alternatives sont moins polluantes, mais elles vous permettent également d’être éligible aux multiples aides du gouvernement.

La pompe à chaleur

La pompe à chaleur représente le substitut parfait à la chaudière au fioul. Majoritairement produite en France, elle suscite depuis quelques années déjà un très grand engouement. Remplacer sa chaudière au fioul par une pompe à chaleur est tout ce qu’il y a de plus facile. Pas de gros travaux à effectuer.

Les deux appareils fonctionnant à l’électricité, il suffit de raccorder le circuit de la pompe au réseau de chauffage existant. Le souci avec ce type d’installation est qu’il faudra obligatoirement disposer d’un espace extérieur relativement grand. Ceci pour installer comme il se doit la première unité de la pompe, celle réservée à la récupération des calories.

La chaudière à gaz

Pour les personnes qui ont accès au gaz naturel, cette solution pourrait être la meilleure. C’est du gagnant-gagnant. Vous réduisez considérablement votre taux d’émission de carbone tout en économisant fortement sur vos dépenses mensuelles. Nous vous recommandons un modèle de chaudière à gaz à condensation. Elle est équipée d’une technologie de récupération de chaleur moderne. De quoi réchauffer convenablement votre demeure sans augmenter votre facture de gaz.

Les chaudières hybrides

Ici, les possibilités sont également nombreuses. Ce type de chaudière dispose de deux sources d’énergie distinctes. Toutefois, avant de valider votre achat, assurez-vous qu’ils soient éligibles aux Certificats d’Économie d’Énergie (CEE) ainsi qu’aux aides de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH).

Aucun commentaire

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *