Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Ma French Bank, la banque en ligne de la Banque Postale

Par Posted on 0 Aucun tag 0
Rate this post

La digitalisation des services a touché pratiquement tous les secteurs et le moins que l’on puisse dire c’est que le secteur bancaire n’y a pas échappé, d’où l’arrivée en force des institutions de ce genre sur internet. En effet, depuis quelques années, de nombreux établissements ont proposés leurs services de sorte à proposer une gestion mobile des finances des particuliers comme des professionnels. En plus des services de bases (compte courant, compte épargne…), ces banques nouvelle génération proposent même des offres similaires aux établissements traditionnels (assurance, crédit…) mais avec des avantages supplémentaires comme la gratuité de l’ouverture de compte et de la carte bancaire notamment. Parallèlement à cette évolution du marché, certaines banques classiques sont restées à la traîne, telles que la Banque Postale par exemple qui a annoncé, en vue de rattraper ce retard, la création de sa banque en ligne dans l’Hexagone : Ma French Bank. Zoom sur cette nouvelle institution et les projets de cette dernière face à un marché de plus en plus concurrencé.

La Banque postale tente son entrée dans l’Hexagone

La Banque Postale a déjà évoqué la possibilité de lancer sa banque en ligne durant le courant de l’année 2017. Pour cette dernière, il s’agit de la mise en place de la meilleure banque en ligne pour les particuliers comme pour les entreprises françaises. Après de nombreux efforts pour tout mettre en place, les responsables de la filiale bancaire ont finalement annoncé la concrétisation de leur projet pour le début de l’année 2019. Cette mise en ligne avait en effet été repoussée suite à la complexité des démarches mais aussi par l’esprit perfectionniste de la part de l’équipe de la Banque postale qui est dirigée par Alice Holzman, la responsable de stratégie numérique du groupe. Mais il faut constater que, même si la Banque Postale fait partie des institutions bancaires à proposer ses services en ligne en retard eu égard de la concurrence, cela ne semble pas affecter cette dernière pour autant.

Un premier essai avec des clients cibles

Comme l’a expliqué la responsable de la future banque en ligne, le projet est déjà bien avancé et l’échéance qui est encore éloignée leur permet d’améliorer les options prévues pour l’institution. Elle déclare également que le service sera expérimenté par des personnes cibles au préalable afin de s’assurer de son bon fonctionnement. Cela inclut une certaine partie de ses clients actuels qui seront en charge de tester les options proposées. Certains partenaires de la banque seront également sollicités, le but étant alors de s’assurer que le reste des démarches soient parfaitement effectuées. Pour ce qui est de son agrément, l’institution Ma French Bank dispose des papiers nécessaires qui sont délivrés par la BCE, une démarche qui a été validée depuis le mois de janvier de cette année 2018 et qui lui permettra de proposer différentes offres dont notamment des prêts.

Ma French Bank se démarque par ses services

Le secteur bancaire connaît actuellement une lourde concurrence, que ce soit pour les établissements bancaires ou pour les banques en ligne. Pour ces dernières, plusieurs géants se disputent déjà une part importante du marché de sorte à se démarquer auprès des clients. Parmi les plus influents, on notera par exemple la Société Générale, Boursorama ou encore le Crédit Mutuel Arkea qui sont arrivés en premier dans le domaine. Il y a également BNP Paribas, Hello Bank et Orange Bank qui font quant à eux partie des derniers établissements à être entré sur le marché. En ce qui concerne Ma French Bank, celle-ci veut avant tout attirer l’attention des clients et prospects en proposant des offres plus avantageuses que celles de la concurrence.

Aucune condition pour l’inscription

Pour la plupart des banques en ligne mentionnées plus haut, la souscription d’un compte nécessite de répondre à certaines conditions. Le seuil minimum de revenu est l’un des plus demandés et permet de profiter de certaines modalités. En ce qui concerne Ma French Bank, cette demande n’existe pas car la future banque souhaite atteindre une cible très large. En effet, son but est de proposer ses services à des clients de tous âges et ayant des ressources différentes. La création du compte se fera alors par mobile ou auprès d’une agence physique pour faciliter l’adhésion, cette dernière se fera bien sûr de manière instantanée pour que chacun puisse en profiter rapidement.

Une approche unique pour les clients

Si l’établissement Ma French Bank se démarquera autant des autres institutions bancaires en ligne, c’est avant tout grâce à son approche auprès des clients. Pour séduire ses cibles, elle met ainsi en avant une large gamme de service. A l’instar des banques classiques, elle se chargera donc d’apporter la possibilité aux clients de réaliser des transactions de base telles que des virements et des dépôts. D’un autre côté, son statut lui permet de mettre en avant d’autres types de services qui peuvent autant attirer les clients. Par ailleurs, le fait qu’elle dispose d’un large réseau au-delà du secteur bancaire est l’un de ses plus grands atouts. Parmi ses propositions pour se démarquer des autres établissements bancaires en ligne, il y a par exemple la KissKissBankBank,une plateforme de financement participatif qui peut être utilisée par tous les utilisateurs et clients de la Banque Postale. Grâce à Ma French Bank, la banque en ligne devrait donc devenir plus humaine si l’on en croît les paroles d’Alice Holzman. Pour l’heure, il ne reste donc plus qu’à attendre le lancement de cette nouvelle banque en ligne pour en juger par nous-même !

Aucun commentaire

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *