Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Douleur aux ovaires après les règles ? Tout savoir !

Il n’est pas simple d’être dans la peau d’une femme, quand on sait que son corps est mis à rude épreuve. Entre les hormones qui n’en font qu’à leur tête et son cycle menstruel qui la soumet parfois à des troubles de santé, notamment des douleurs au bas du ventre, il y a de quoi faire. Cependant, chaque femme est unique et donc le corps de chacune d’entre elles, réagit différemment. Dans la suite de notre article, nous vous parlerons des règles douloureuses, et des douleurs aux ovaires. D’où viennent-elles ? Qu’est-ce qui les provoque ? Que faire quand on souffre de ces douleurs ? Est-il possible de les éviter ? Et si oui, comment ? Bref, on vous dit tout !

Douleurs menstruelles : les causes

Chez la plupart des femmes, la période des règles est toujours une période épouvantable à vivre. Les menstrues sont souvent accompagnées de fortes douleurs, dont l’intensité change selon la femme. Ces douleurs viennent soit des ovaires, ou alors de la paroi utérine. Heureusement cela ne dure que quelques jours, en moyenne, six.

Le cycle menstruel d’une femme à une durée moyenne de 28 jours. Mais, ce cycle varie selon la femme. Ainsi pour certaines femmes, le cycle ne dure que 21 jours. Pour d’autres, il se situe entre 28 et 30 jours. Pour celles qui ont le cycle le plus long, il se situe entre 30 et 36 jours. En résumé, le cycle le plus court est de 21 jours, et le cycle le plus long est de 36 jours.

En réalité, les douleurs au bas du ventre sont un phénomène naturel. Ce phénomène arrive lors de l’expulsion de muqueuse utérine par le corps. Pour que le corps arrive à expulser cette muqueuse utérine, il faut l’intervention des ovaires. Il s’agit de deux organes posséder par les femmes. Ils se trouvent dans la zone inférieure de l’abdomen et c’est grâce à eux qu’une femme peut avoir un bébé. Les ovaires permettent aussi le maintien de l’équilibre dans le corps de la femme.

Lors des menstrues, les ovaires fabriquent les hormones qui vont permettre au corps, d’expulser la muqueuse utérine, muqueuse fabriquée par l’utérus, pendant le cycle menstruel précédant.

Les débuts des règles, l’activité des ovaires est plus intense. Ce qui fait que les saignements sont plus importants et les douleurs plus fortes les deux premiers jours de la période menstruelle. En général, à partir du 2e jour, les douleurs diminuent ou disparaissent pour certaines femmes.

Notons que parfois les femmes ont des douleurs au bas du ventre en dehors de la période des règles. Cela arrive souvent en période d’ovulation ou même après. Normalement ce n’est rien de grave, et dans ce cas, les douleurs surviennent de manière cyclique. Mais quand cela arrive à une femme plutôt âgée, il vaut mieux consulter un médecin. En effet, il peut s’agir alors d’un cancer de l’ovaire ou de l’intestin.

Douleurs aux ovaires : les causes

La douleur aux ovaires, qu’il s’agisse de l’ovaire gauche ou de l’ovaire droit, est appelé la « dysménorrhée ». Normalement, elle dure 3 jours au maximum pendant les menstrues. Après les menstrues, ce n’est plus normal.

Les douleurs aux ovaires après les menstrues sont plutôt rares. Ils sont causés soit par une grossesse, soit par une infection. Quand cette situation se présente, il est important de localiser exactement la douleur. Elle peut se situer à l’ovaire gauche ou à l’ovaire droit.

Un kyste peut expliquer des douleurs à l’ovaire. Cela peut aussi être dû à l’ovulation. Dans ce dernier cas, aucune inquiétude à avoir. Mais pour écarter tout danger et être sûr, en cas de douleurs aux ovaires en dehors de la période des menstrues, il vaut mieux impérativement, consulter un médecin.

Quelques conseils pour se prémunir des douleurs aux ovaires

Les douleurs menstruelles, c’est seulement pendant les règles. En dehors des règles, quand on a toujours mal au bas du ventre et ce, avec la même intensité, c’est souvent dû aux ovaires, et il est d’ailleurs vivement conseillé de se rendre chez le gynécologue.

Heureusement, il existe des moyens pour soulager la douleur et aussi essayer de diminuer son intensité. Voici quelques conseils qui pourraient aider:

  • Hygiène de vie : il est très important d’avoir une bonne hygiène de vie, lorsque l’on est sujet à des douleurs aux ovaires. Ce qui veut dire qu’il faut manger de façon saine et éviter les éléments néfastes à la santé tel que : l’alcool, le tabac, les drogues ;
  • Le sucre : une femme sujette aux douleurs aux ovaires, doit éviter le sucre et les aliments qui en contiennent à l’excès, comme les boissons sucrées industriels par exemple ;
  • La viande rouge : elle est considérée comme un aliment pouvant causer des déséquilibres hormonaux ;
  • Régime alimentaire : si possible, il vaut mieux adopter le régime végétarien. Il est plus adapté aux femmes qui souffrent de douleurs à l’ovaire ;
  • Le stress : il faut tout faire pour bannir le stress, car il favorise souvent les crampes abdominales ;
  • Activité physique : rien de mieux pour la santé et le moral que de faire de l’exercice ;
  • La caféine : diminuer la dose de caféine.

Ces quelques astuces ne sont pas difficiles à suivre et marchent plutôt bien. A défaut d’éliminer complètement le mal, ils aident au moins à réduire l’intensité de la douleur.

Bonjour docteur !

Il y a des cas où il vaut mieux se rendre sans tarder chez le médecin, en l’occurrence, le gynécologue. En voici quelques-uns :

  • Douleurs aux ovaires qui surviennent pendant les rapports sexuels ou alors après;
  • Douleurs aux ovaires accompagnées de pertes blanches ;
  • Douleurs aux ovaires accompagnées de pertes nauséabondes ;
  • Douleurs aux ovaires accompagnées de douleurs dans le bas du dos ;
  • Douleurs aux ovaires pendant une grossesse.

Dans ces cas, l’aide du gynécologue est nécessaire pour comprendre la cause du mal, et enfin trouver les solutions adaptées.

 

Aucun commentaire

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *