Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Ouvrir une discothèque : les étapes à suivre

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Dans le domaine du divertissement, les discothèques continuent de séduire les générations en quête de soirées animées. À ce jour, il en existe officiellement moins de 3000 en France. Si vous avez le projet d’entrer dans ce cercle fermé, vous aurez besoin de ce guide pratique. Nous vous détaillons les étapes à suivre.

Renseignez-vous sur les réglementations en vigueur

Au même titre que les restaurants, les lounge-bars et les pizzerias, la création d’une discothèque doit respecter une réglementation bien définie. Quelques points seront à suivre avec une attention particulière. Le premier concerne les licences nécessaires à la vente d’alcool.

Selon la loi, ce genre d’établissement est catégorisé comme un lieu vendant un débit de boisson et exploitant son activité sur une piste de danse. Pour obtenir un droit de vente d’alcool, vous devez donc suivre une formation de 20h. Le site permis-de-exploitation.fr rappelle que les exploitants exerçant depuis plus de 10 ans peuvent aussi renouveler leur permis.

Dans ce second cas, la durée de la formation obligatoire est limitée à 6 heures. La seconde réglementation concerne l’octroi d’une autorisation d’ouverture auprès de votre préfecture. Rappelons que pour les discothèques, un régime particulier leur permet d’ouvrir toute la nuit. Si votre licence d’exploitation est de type 4, la loi vous autorise à ouvrir jusqu’à 7h du matin.

Cette autorisation est personnelle : elle ne peut accompagner votre fonds de commerce en cas de revente. Une troisième étape consiste à contracter un droit de représentation auprès de la SACEM. Cette démarche implique le règlement de redevances liées aux droits d’auteurs. Le montant équivaut à 8% de votre chiffre d’affaires hors-taxe. La dernière étape concerne l’acquittement de 1.65% de votre chiffre d’affaires hors-taxe à la Société pour la Perception de la Rémunération Equitable.

Conceptualisez votre projet

Créer une discothèque n’est pas un projet anodin. Depuis quelques années, ce type d’établissement souffre de la concurrence initiée par les soirées étudiantes et les bars musicaux. Choisir ce projet demande ainsi une réelle motivation, ainsi que des compétences avancées en gestion. Car une discothèque est d’abord une entreprise à part entière : plus que la passion, c’est la bonne stratégie qui sera garante de votre succès.

Avant de concrétiser ce projet sur un coup de tête, vous aurez besoin de vous concentrer sur les détails. La création d’une boîte de nuit demande une conceptualisation détaillée. Même si votre idée a de la matière, il sera donc nécessaire de mettre un business plan par écrit. Votre boîte de nuit ne doit pas seulement être un établissement qui passe de la musique à fort volume. Vous avez aussi besoin de vous démarquer de la concurrence.

Pour attirer des clients, votre discothèque doit donc avoir une personnalité qui lui est propre, et refléter votre passion pour le divertissement. Trois points doivent être soulevés : l’originalité de votre ambiance, les tarifs d’entrée, et la diversité musicale sur la piste de danse. Votre choix peut se porter sur des offres originales, comme sur des prestations introuvables ailleurs. Si certains pencheront pour un établissement avec une seule ambiance, d’autres seront plus intéressés par la possibilité de proposer plusieurs salles avec des atmosphères différentes. Votre concept doit refléter vos préférences, la personnalité de votre établissement, et votre envie de répondre à des demandes spécifiques.

Choisissez l’emplacement et la taille de votre établissement

La taille de votre boîte de nuit définira le nombre de personnes que vous pourrez accueillir. La donnée est importante, car elle déterminera aussi la hauteur des investissements dont vous aurez besoin. La taille et l’emplacement de votre établissement contribueront à attirer des personnes dans un rayon plus ou moins large. En général, ce type d’établissement attire les fêtards sur un rayon de 200km.

Le positionnement et la conception de vos locaux doivent leur donner envie de les visiter et de revenir. Vous ne vendez pas seulement une possibilité de danser sur une piste : vous offrez un cadre dans lequel vos clients doivent se sentir à l’aise. La qualité de vos locaux contribuera à asseoir votre popularité. Quel que soit le type de public visé, vous aurez besoin de concevoir votre discothèque en fonction de ses exigences. Dans la majorité des cas, les boîtes de nuit cherchent à atteindre un public hétéroclite.

Suivant vos capacités d’accueil, vous pourrez proposer des services spécifiques, ou opter pour des événements grand public. L’ouverture d’une boîte de nuit implique aussi de choisir entre le centre-ville et les périphéries. Au cœur de la ville, votre établissement séduira d’abord les jeunes par la proximité. Il pourra être plus facile de les fidéliser, et de vous faire connaître dans différents cercles. Ce choix limitera la taille de votre discothèque : vous vous positionnez d’abord comme un endroit accessible, s’adressant à une clientèle facile à satisfaire. En périphérie, votre discothèque pourra étendre sa capacité d’accueil. Il ne vous sera pas difficile de créer un grand complexe, et de le rentabiliser rapidement. Votre clientèle sera plus vaste, et vos offres devront suivre le mouvement pour satisfaire des besoins très divers.

Ne négligez pas l’étude de marché

À l’image de n’importe quelle autre entreprise, la création d’une discothèque demande une étude de marché pour être viable. Vous ne pouvez vous lancer dans ce projet sans savoir dans quoi vous vous engagez. Une étude poussée du marché vous donnera une idée précise du secteur dans lequel vous souhaitez évoluer. Elle vous apportera d’abord de précieuses informations sur l’évolution du marché.

Cette étude ne vous montrera pas seulement les perspectives de gains dans le milieu : elle doit aussi vous renseigner sur les risques liés à l’activité, sur les tendances du moment, et les éventuelles améliorations à prévoir dans les années à venir. Votre étude de marché se focalise aussi sur les facteurs pouvant avoir une incidence sur votre activité. En dehors de l’analyse de la population alentour, elle s’intéressera à ses habitudes de consommation, au budget qu’elle alloue à ses distractions, ou encore aux types de services qu’elle attend d’une boîte de nuit. Elle déterminera enfin l’identité de la concurrence, ainsi que les offres déjà présentes sur le marché.

Aucun commentaire

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *