Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Les différentes étapes pour investir et acheter un bien immobilier aux États-Unis

Par Posted on 0 Aucun tag 0
Les différentes étapes pour investir et acheter un bien immobilier aux États-Unis
Rate this post

À condition de bien connaître le milieu ou de se faire accompagner par des professionnels avisés, il est assez facile d’investir dans l’immobilier aux États-Unis. Si vous projetez de vous y mettre, découvrez d’abord les étapes par lesquelles passer afin d’éviter tout souci.

Chercher le bien à acheter

Commencez par chercher le bien immobilier de vos rêves selon l’usage que vous en aurez. Allez-vous vous en servir comme résidence principale ou secondaire, ou souhaitez-vous le destiner à la location de vacances ? Voulez-vous l’acquérir dans le cadre d’un investissement locatif à long terme ?

Autant de questions dont les réponses vous permettront d’orienter votre choix vers les produits et les localisations correspondants. Si vous n’avez aucune idée de la manière de procéder, les connaissances d’Orlando Immobilier dans le secteur de l’achat ou de la location peuvent vous être utiles.

Pour la location de vacances, les biens situés dans les zones touristiques comme parcs, bords de mer et disposant de piscine doivent être privilégiés. Si c’est pour un investissement locatif à long terme, les choisir dans des quartiers résidentiels avec des commerces et autres services de proximité est mieux. Je parle ici de villes où il existe une activité économique très active susceptible d’intéresser les salariés. Choisissez dans ce cas des biens récents dont les frais d’entretien sont encore moindres.

achat immobilier etats-unis

Rédiger l’offre d’achat

Une fois le bien immobilier déniché, rédigez rapidement votre offre, car le marché immobilier est très liquide aux États-Unis et les meilleures propriétés trouvent rapidement acquéreurs.

Incluez dans cette offre votre prix d’acquisition, le montant de votre dépôt initial, le délai de validité, la date de la signature ou du closing et autre contingence. Y sont compris les délais à respecter pour l’inspection du bien ou l’obtention des documents nécessaires en cas d’emprunt bancaire, etc. Le respect de ces délais importe dans la mesure où elles servent de porte de sortie si le rapport d’inspection des lieux ne correspond pas à ce que vous attendez.

Il en est de même pour un prêt bancaire avec un taux d’intérêt un peu trop élevé, non adapté votre budget. Une fois que cette offre est acceptée par le vendeur, vous devez effectuer le dépôt initial de 1 à 10 % de l’offre suivant le contrat. La période d’inspection commence aussi à partir de là.

Le closing

Si vous payez comptant votre achat, la signature du contrat de vente peut être effectuée en quelques semaines seulement. Elle peut cependant s’étendre sur 2 mois si vous devez contracter un prêt bancaire.

Juste avant la signature, une dernière vérification est nécessaire pour vous assurer du bon état des lieux pendant la dernière inspection. Le jour J, au cas où vous ne pourriez pas vous déplacer, vous pouvez envoyer par courrier tous les documents nécessaires. Si l’achat est financé, la signature notariée est exigée, mais si elle est au comptant, la signature électronique suffit. Parmi les documents indispensables, on compte le HUD ou le compte rendu financier du contrat. Il y a aussi le DEED, l’acte notarié qui valide le transfert du bien vers l’acheteur.

Aucun commentaire

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *