Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Comment choisir son assurance habitation ?

Par Posted on 0 Aucun tag 0

Lors du changement de logement, que ce soit en location ou quand on devient propriétaire, se pose la question de l’assurance habitation. Cette question est d’autant plus importante quand c’est la première. Le choix est plus difficile au moment de quitter le logement familial pour aller faire ses études ou lorsqu’il est temps de prendre son indépendance !

Les couvertures d’une assurance habitation

Trois sinistres sont communément couverts par les assurances habitation : les incendies, les dégâts des eaux et les vols. D’autres garanties s’ajoutent aux trois principales sur lesquelles on doit porter votre attention pour choisir son assurance habitation en fonction des particularités du logement (appartement, maison avec ou sans jardin, avec ou sans véranda…) et des habitudes de vie (absence prolongée durant l’année…).

Les points auxquels il faut faire attention

Vérifiez les plafonds de garantie des objets de valeur en cas de vol et des réparations en cas de sinistre. Il est parfois préférable de payer un peu plus cher à l’année mais avoir une couverture plus haute. Faites des estimations des coûts qu’engendrerait une réparation en cas de sinistre pour vous faire une meilleure idée.

Toujours en cas de vol, attention aux sécurités exigées pour être couvert par l’assurance : avoir des volets ou une alarme, une porte blindée… Si vous ne possédez pas les sécurités requises pour bénéficier de l’assurance, vous ne serez pas couvert.

Si vous habitez une région qui subit des intempéries répétées, veillez à ce que votre assurance couvre les dommages qui y sont liés. Par exemple, si vous subissez des orages fréquents, surveillez la couverture liée aux dommages électriques de vos équipements.

Si vous possédez jardin, dépendance, garage, sous-sol… Vérifiez qu’ils soient couverts par l’assurance car ils peuvent en être exclus.

Votre maison est équipée de surfaces en verre telles que des miroirs, un insert de cheminée, de grandes baies vitrées ou une véranda ? La garantie bris de glace sera une de vos priorités dans le choix de votre assurance habitation.  

Enfin, faites attention aux délais de carence pendant lesquels vous cotisez, mais vous n’êtes pas assurés.

Le prix est-il un élément de comparaison fiable ?

La réponse est évidemment que non. Quand on voit au court terme, une assurance moins chère est plus attrayante car c’est ce qui va être déduit tous les mois de votre pouvoir d’achat. Mais au long terme, une assurance plus chère est, la plupart du temps, plus intéressante car comprendre une franchise plus basse ou nulle. La franchise est la somme qui reste à votre charge lors d’un sinistre.

Par exemple, lors d’un bris de fenêtre, pour une franchise à 1 000 € et un sinistre à 1 500 €, vous devez débourser 1 000 € et l’assurance prendra à sa charge 500 €.

Il peut arriver que le sinistre soit moins conséquent que le prix de la franchise, à ce moment-là la facture est totalement à votre charge. Les franchises sont donc un élément à prendre autant en compte que le prix mensuel de votre assurance.

Quand faut-il changer d’assurance ?

Les français sont souvent très fidèles à leur assurance habitation. Ils en changent à l’occasion d’un déménagement mais ce n’est pas toujours le cas. Depuis 2015, il est possible de changer d’assurance à tout moment après la première année de souscription. C’est l’occasion de négocier le montant de l’assurance actuelle pour de faire jouer la concurrence pour avoir de meilleures garanties au même prix. La procédure peut paraître fastidieuse à faire tous les ans. Choisissez alors de le faire, par exemple, tous les 2 ou 3 ans afin de faire des économies non négligeables. Des comparateurs existent pour vous aider, notamment celui de UFC Que Choisir. L’association propose un comparateur indépendant.

Le choix d’une assurance habitation ne peut donc pas se faire uniquement en fonction du prix que vous allez payer mensuellement. Il faut vérifier quelles sont les couvertures dont vous avez besoin en priorité et quelles sont les couvertures inutiles. Pensez qu’il est plus intéressant de surestimer ses biens pour être mieux couvert plutôt que l’inverse. Enfin, pensez à garder tous les justificatifs liés à la valeur de vos biens !

Aucun commentaire

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *