Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Ouvrir un compte en Suisse quand on est non-résident

Par Posted on 1 Aucun tag 1
Ouvrir un compte en Suisse quand on est non-résident
5 (100%) 2 vote[s]

Êtes-vous à la recherche d’un bon moyen pour sécuriser votre patrimoine financier. Placer votre argent dans un compte en Suisse est une solution adéquate. Vous allez certainement vous demander si c’est possible. En fait, même quand on ne réside pas sur le territoire suisse, on peut tout à fait ouvrir un compte bancaire dans l’un des établissements financiers helvètes.

A priori, les avantages à profiter via une telle démarche son nombreux. Il reste à savoir comment procéder. Faut-il se rendre en Suisse ou peut-on ouvrir un compte à distance ? Comment choisir sa banque ? Quelles sont les conditions à remplir ? Si l’idée vous intéresse, vous  trouverez les réponses à chacune de vos questions dans cet article !

Pourquoi ouvrir un compte bancaire en Suisse ?

Comme il a été indiqué auparavant, placer son argent en Suisse offre de multiples avantages. Le plus important, c’est que vous pouvez vous rassurer quant à la sécurité de votre compte. Pourquoi ? Tout simplement parce que la Suisse est un pays réputé pour sa stabilité politique et économique. Mais ce n’est pas tout !

Sachez aussi que le secteur bancaire suisse se dote d’une bonne réputation vu qu’il enregistre une forte croissance. Savez-vous que le pays accapare plus d’un tiers de la part du marché des banques privées à l’échelle internationale ? Tout cela pour vous certifier la sécurité de vos placements.

Sachez également que les établissements financiers helvètes allouent de multiples garanties à leurs clients. Parmi les plus intéressantes, il y a le secret bancaire. Tout comme le secret médical, c’est une sorte d’engagement professionnel qui avantage les titulaires de comptes. Il est prescrit dans l’article 47 de la Loi fédérale.

Cette loi interdit les banques de révéler des informations de leurs clients. Autrement dit, vous  pouvez compter sur la discrétion des établissements. Outre tout cela, sachez que votre fortune sera entre de bonnes mains. En effet, les banques suisses sont bien connues pour leur grande expérience en matière de gestion de patrimoine financier.

Le fait que la Suisse n’appartient pas à la zone euro peut également vous avantager énormément. En plaçant votre argent dans ce pays, vous éviterez les soucis générés par l’adoption de la monnaie unique en Europe. En revanche, vous pouvez  compter sur la stabilité du franc suisse.

Il est tout aussi important de mentionner que si votre banque en Suisse fait faillite, vous ne risquerez pas de perdre tout votre argent. En effet, vous pouvez le récupérer. Le montant de la garantie varie d’une banque à l’autre. Mais en général, il peut aller jusqu’à 100.000 CHF. Si vos dépôts excèdent somme, la banque vous remboursera via le dividende de la faillite.

Pour compléter la liste des avantages d’ouvrir un compte bancaire en Suisse, on va citer la qualité des services accordés aux clients à l’étranger. Vous pouvez effectuer un suivi personnalisé de votre compte à distance. Pour couronner le tout, vous avez le privilège de profiter des services d’épargne et d’investissement proposés par votre banque.

Qui peut ouvrir un compte bancaire en Suisse ?

Enfin, croire que l’ouverture d’un compte bancaire en Suisse est uniquement dédiée aux personnes intéressées par l’évasion fiscale est une erreur. On l’a déjà indiqué depuis le début, cette démarche peut vous convenir si vous voulez faire un placement rentable et sécurisé  avec votre patrimoine financier.

En outre, même un non-résident est en mesure d’avoir un compte en Suisse. Ainsi, peu importe votre nationalité et votre activité professionnelle, vous pouvez confier votre fortune à une banque helvète. Il faut seulement s’informer sur la langue utilisée par la banque et respecter les conditions imposées par l’établissement choisi.

Sachez justement qu’en Suisse, on recense 4 cantons francophones comme Vaud, Genève, Jura et Neuchâtel. On y trouve aussi des cantons bilingues où le français a une place assez prépondérante comme Berne, Fribourg et Le Valais. À en tenir compte, vous n’aurez aucune crainte d’être confrontés à la barrière linguistique. Vous pouvez  avoir un conseiller francophone.

Ouvrir un compte en Suisse quand on est non-résident : Tout savoir

Comment choisir sa banque ?

La Suisse dispose de nombreux types d’établissements bancaires qui ont des activités variées. On cite entre autres les  banques universelles et cantonales qui fonctionnent de façon traditionnelle, les caisses d’épargne et les banques privées qui assurent uniquement la gestion de fortune.

Il faut aussi citer les banques Raiffesen qui proposent des produits d’épargne et de crédit. Enfin, il y a la PostFinance dont les prestations sont identiques à celles de la Banque Postale en France.

Notons que les frais bancaires diffèrent aussi d’un établissement à l’autre. À en tenir compte, il est plus que crucial de faire le bon choix si on veut hériter d’un service de qualité à prix raisonnable. Comment s’y prendre ?

En fait, tout dépend du type de placement que vous voulez faire. Si vous voulez seulement avoir un compte courant en Suisse, vous devrez vous adresser à une banque cantonale ou nationale. Une institution PostFinance peut aussi vous attribuer un service adéquat. On peut y ouvrir un compte privé en euro ou en CHF et accéder à plusieurs offres avantageuses.

La Banque Nationale UBS est également une bonne option. Elle propose un service en ligne en 4 langues incluant le français. Ses offres peuvent également répondre à vos exigences. Vous pouvez ouvrir un compte individualisé ou structuré  et profiter de frais tout à fait raisonnables.

Vous devez aussi savoir que les banques en Suisse appliquent des conditions d’inscription variées. Pour ouvrir un compte auprès de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV) par exemple, il faut avoir une attestation d’emploi ou un séjour suisse daté de moins de 6 mois. Ainsi, vous devez bien vous renseigner au préalable.

Quels sont les documents à fournir ?

Si vous pensez qu’on va vous demander tout un tas de documents pour la création d’un compte en Suisse, vous vous trompez. Vous devez fournir en premier lieu une pièce d’identité comme un permis ou un passeport valide. Il faut aussi présenter un justificatif de domicile daté de moins de 3 mois. Vous pouvez utiliser votre facture d’électricité ou d’eau.

Enfin, en tant que non-résident, vous devez également fournir une preuve du statut de résidence comme un visa, un permis de résidence ou un permis de travail. Dans le cas où vous voulez ouvrir votre compte à distance, vous devez accomplir une procédure spéciale nommée « Due Diligence ».

Sachez que toutes les pièces fournies font l’objet d’une grande vérification. Elles demandent également une authentification. Cette procédure peut s’effectuer auprès des institutions financières partenaires des banques en Suisse.

Comment ouvrir un compte en Suisse ?

Vous pouvez ouvrir un compte en Suisse à distance. Les pièces justificatives sont à envoyer par email ou par poste. Certains établissements bancaires vous permettent également d’envoyer un représentant sur place. C’est pratique si vous avez des proches ou des amis qui vivent en Suisse.

Mais l’idéal, c’est de se rendre sur place. On peut ainsi accomplir la démarche facilement et dans le plus bref délai. Si vous décidez d’ouvrir un compte personnel, votre banque vous attribuera un compte à numéro anonyme. C’est une offre très  intéressante. Le problème, c’est que les frais d’opération sont trop onéreux. Ils s’élèvent à 2.000 CHF par an.

Si vous optez pour un compte de placement, l’ouverture s’effectue gratuitement. Les frais de gestion sont très faibles. Le montant dépend de l’opération bancaire réalisée. Il oscille de 1 à 40 francs par mois chez PostFinance.

Votre banque peut aussi appliquer des frais supplémentaires pour certaines transactions. C’est le cas du retrait d’argent en dehors du réseau bancaire ou bien le transfert d’argent vers un autre établissement. Il est important de souligner que votre banque vous attribuera une carte de crédit lorsque l’ouverture de votre compte en Suisse est validée. Le montant du crédit disponible est d’environ 30 CHF par an. Une carte VISA vous sera également remise.

Que se passe-t-il si vous fermez votre compte en Suisse ? Sachez que vous êtes libre de le faire. Cependant, il y a des pénalités qui seront déduites automatiquement de vos fonds.

La question qui se pose maintenant est : quel est le montant du dépôt initial ? Il diffère d’une institution financière à une autre. En général, le dépôt minium exigé est compris entre 10.000 euros et 1.000.000 euros. Sachez aussi que certaines banques imposent un solde minimum. C’est le cas de PostFrance. Le non-respect de cette condition pourra engendrer la fermeture de votre compte.

Quelles sont les conditions à respecter ?

Êtes-vous titulaire d’un compte bancaire en Suisse ? Sachez qu’il y a diverses conditions à respecter par les non-résidents. En général, la création du compte est conditionnée par la disposition d’une autorisation d’établissement C ou d’une autorisation de séjour B. Mais certaines banques tiennent compte de votre nationalité ainsi que de votre profil et de votre image. Si vous êtes diplomate, vous n’aurez aucun mal à ouvrir votre compte.

Que se passe-t-il si vous êtes un étranger doté d’un permis S (personne à protéger), N (requérants d’asile) ou F (personnes admises à titre provisoire) ? Sachez que votre possibilité de placer de l’argent dans un compte en Suisse est très limitée sauf si vous vous adressez à la banque cantonale de Bâle-Campagne ou de Lucerne. Ces deux établissements sont prêts à accepter votre demande suite à la présentation d’une attestation de domicile.

1 Response
  • Garnon francis
    juin 3, 2019

    Combien faut-il pour ouvrir un compte

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *