Sign up with your email address to be the first to know about new products, VIP offers, blog features & more.

Les e-cigarettes sont-elles sans risque ?

Par Posted on 0 Aucun tag 0
Les e-cigarettes sont-elles sans risque ?
5 (100%) 1 vote

Les cigarettes électroniques chauffent un liquide chimique emballé contenant généralement de la nicotine et souvent un agent aromatisant, créant ainsi un aérosol. En livrant de la nicotine sans goudron ni autres sous-produits de combustion néfastes, les cigarettes électroniques donneraient prétendument aux fumeurs une alternative plus saine aux cigarettes tout en satisfaisant leurs envies. Mais, le vapotage est-il sécuritaire ?

Le double usage des e-cigarettes et du tabac est-il recommandé ?

Les cigarettes traditionnelles s’exécutent par simple combustion : lorsque le tabac est allumé, il se combine à l’oxygène et crée une fumée inhalable. Les cigarettes électroniques sont des dispositifs fonctionnant avec des piles qui avaient au départ la forme de cigarettes, mais qui incluent désormais les modes Vape, Juuls et les stylos Vape. Tous ces produits contiennent de la nicotine, une drogue addictive qui stimule, détend et se trouve naturellement dans le tabac.

Il faut comprendre que c’est la nicotine qui rend les fumeurs accros au tabac, et il en va de même pour le vapotage et l’extraction du jus. Ces nouveaux dispositifs s’actionnent en chauffant une cartouche renfermant de la nicotine, des saveurs et d’autres produits chimiques. Parce que les cigarettes électroniques chauffent un fluide au lieu de tabac, ce qui est libéré est sans fumée.

Votre santé risque beaucoup si vous vous aventurez à adopter à la fois des cigarettes traditionnelles et des e-cigarettes. Une étude menée par un établissement de renom a prouvé que les fumeurs classiques et les adeptes du vapotage sont les exposés aux substances toxiques nocifs. Pour cette étude, les experts ont fait appel à des bios marqueurs afin de déterminer le niveau d’exposition.

Ils ont remarqué que le taux des bios marqueurs était moins important auprès de ceux qui favorisent seulement le vapotage. Par contre ce taux est en hausse pour les personnes qui combinent les deux options à savoir le tabac et les e-cigarettes. Le meilleur conseil donné à ceux qui veulent expérimenter les cigarettes électroniques est d’effectuer la migration rapidement et d’éviter aussitôt le tabac.

Le vapotage est-il plus sûr que les cigarettes traditionnelles ?

La principale différence entre les cigarettes traditionnelles et les e-cigarettes réside dans le fait que ces derniers ne comportent pas de tabac. Les cigarettes traditionnelles contiennent une liste exhaustive de produits chimiques dont la nocivité est prouvée. Et les cigarettes électroniques contiennent certains de ces mêmes produits chimiques en concentrations détectables comme l’antigel, le formaldéhyde, et le benzène.

La réaction du corps à de nombreux produits chimiques contenus dans la fumée de cigarette traditionnelle provoque une inflammation durable, qui à son tour entraîne des maladies chroniques telles que la bronchite, l’emphysème et les maladies cardiaques. Étant donné que les cigarettes électroniques contiennent également bon nombre des mêmes produits chimiques toxiques, il n’y a aucune raison de penser qu’elles réduiront considérablement les risques de ces maladies.

Par la suite, une autre étude américaine a révélé que le vapotage pourrait endommager l’ADN. L’étude a analysé la salive de 5 adultes avant et après une séance de vapotage de 15 minutes. Ils ont pu voir une augmentation de produits chimiques potentiellement dangereux dans leur salive, dont l’acroléine connue pour causer des dommages considérables de l’ADN. Par la même occasion, il a été constaté que la fumée de cigarette électronique pouvait provoquer des mutations de l’ADN pouvant augmenter le risque de cancer du poumon et de la vessie.

Parce qu’elles sont sans fumée, beaucoup de personnes supposent à tort que les cigarettes électroniques sont plus sûres pour les non-fumeurs et pour l’environnement que les cigarettes traditionnelles. Cependant, une étude publiée dans une revue internationale d’hygiène et de santé environnementale a révélé que l’utilisation de cigarettes électroniques entraînait une augmentation des concentrations de composés organiques volatils (COV) et de particules en suspension dans l’air, deux substances potentiellement nocives pour l’inhalation.

La cigarette électronique est-elle vraiment sans danger ? Quels risques ?

Le vapotage peut-il aider à réduire ou à cesser de fumer ?

La plupart des chercheurs et des professionnels de la santé publique avancent que les e-cigarettes et autres dispositifs de vapotage sont moins nocifs que les cigarettes fumées. Les e-cigarettes ne contiennent pas de tabac, principal contributeur à la majorité des effets néfastes sur la santé associés au tabagisme. Lorsqu’ils sont utilisés en remplacement complet, plutôt qu’en complément du tabac, ils constituent une alternative préférable pour les fumeurs qui n’ont pas eu de succès avec des approches médicalement éprouvées.

Mais sont-ils vraiment une bonne option pour les fumeurs qui veulent réduire leur consommation ou cesser de fumer ? Pas nécessairement. Quelques études ont montré que les cigarettes électroniques pouvaient contribuer à réduire le tabagisme, mais la plupart montrent que leur utilisation ne réduisait pas de manière radicale. Plusieurs études ont révélé que les personnes qui les utilisent peuvent être moins susceptibles de cesser de fumer. Cela peut être dû au fait que l’utilisation de la cigarette électronique peut perpétuer la dépendance à la nicotine.

Les adolescents et le vapotage

Le pourcentage d’adolescents qui ont essayé la cigarette électronique a presque quadruplé en quatre ans seulement, en passant de 5 % en 2011 à 19 % en 2015. Trois millions d’étudiants français au collège et au lycée ont essayé la cigarette électronique en 2015, selon une enquête sur le tabac. Et un collégien sur cinq qui a déclaré avoir essayé la cigarette électronique a également affirmé ne jamais avoir fumé de cigarette ordinaire. L’usage de la cigarette électronique et de la consommation de tabac chez les jeunes est préoccupant pour plusieurs raisons :

  • La nicotine et les autres produits chimiques présents dans les e-cigarettes pourraient nuire au développement du cerveau chez les jeunes.
  • Le vapotage peut initier de plus en plus de jeunes à fumer qui, autrement, ne l’auraient jamais essayée. Une fois qu’ils sont dépendants de la nicotine, certains peuvent décider de se « faire plaisir » avec des cigarettes ordinaires. Le vapotage et la consommation d’alcool sont les « passerelles » vers les cigarettes ordinaires et une exposition à des produits nocifs pour les poumons.

La forte augmentation des vapoteurs chez les jeunes met en évidence la nécessité d’encourager les fabricants à ne pas cibler les adolescents avec des arômes séduisants comme le goût bonbon ou pizza à travers des campagnes publicitaires.

Aucun commentaire

Qu'en pensez-vous ? Laissez-nous un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *