Installations & éthique

UN FONCTIONNEMENT AVEC UNE ETHIQUE


Donner des conseils, expliquer pourquoi trier, comment générer moins de déchets pour protéger l’environnement, c’est bien ».
Mais comment montrer que « c’est possible » de s’engager dans un fonctionnement « durable » ? Comment concilier environnemental et maitrise des coûts liés à l’argent public ?
Que ce soit d’un point de vue technique ou dans la mise en place d’actions de communication, les élus et les agents s’impliquent automatiquement dans une démarche de développement durable alliant l’économique et l’environnemental :

> LE COMPACTEUR A CYLINDRE ROULANT : UN GÉANT DE FER EFFICACE !


La déchetterie de Saint-Nazaire est équipée d’un compacteur au niveau de la benne à encombrants. Ce matériel a pour objectif de compacter les encombrants afin de diviser par deux le nombre de bennes. Ce sont ainsi moins de bennes qui circulent, donc moins de camions sur les routes.
Pour les autres déchetteries du territoire, un compacteur mobile est utilisé.


> UNE PLATEFORME DE BROYAGE QUI DIVISE LE VOLUME DE DÉCHETS VERTS !


Le site de Saint-Nazaire dispose d’une plateforme de broyage permettant de diviser par trois le volume des déchets verts apportés en déchetterie. Il faut savoir que le poste « végétaux » est un des plus importants dans le fonctionnement de la déchetterie.
Réduire n’étant pas une fin en soit, une convention a été avec le Sabre (Syndicat d’Assainissement de Bagnols et sa Région) afin qu’une partie du broyat trouve une destination locale en étant composté avec des boues d’épuration.
Le produit normé est ensuite utilisé par les collectivités et professionnels dans un cadre réglementé.

> LE QUAI DE TRANSFERT DE SAINT-NAZAIRE OPTIMISE LES TRANSPORTS


Une partie du tri sélectif et de déchets résiduels du territoire sont acheminés au quai de transfert situé à Saint-Nazaire.
Cette installation comporte cinq quais dont un spécifiquement destinés à la collecte sélective.
A la sortie du quai de transfert, les déchets orientés vers l’enfouissement pour les ordures ménagères ou le centre de tri pour les emballages recyclables.

> UN DÉTECTEUR DE RADIOACTIVITÉ : MOINS DE TRANSPORT COUTEUX ET DANGEREUX


Des déchets à faible radioactivité, souvent issus de traitement en radiothérapie (couches, vêtements) arrivaient jusqu’à l’installation de stockage parmi les ordures ménagères. Ces déchets déclenchaient le portique de radioactivité et bloquaient la semi remorque pendant 24h. Afin d’optimiser le transport et de limiter ces blocages, le quai de transfert de Saint-Nazaire a été équipé d’un détecteur de radioactivité pour mesurer chaque véhicule de collecte.
Ce détecteur permet de stopper les véhicules de collecte avant que ceux-ci ne vident leur chargement. L’isolement et l’identification du radioélément sont confiés à la CRIIRAD*. Repérer à ce stade le camion de collecte permet de définir la zone de provenance de ces déchets (communes et quartier) et d’informer les personnes sur les règles à suivre.

> DES OUTILS QUI RESPECTENT L’ENVIRONNEMENT :


Dans chacune de ses réalisations et de ses actions d’information, le Sitdom essaie de mettre en place une réelle prise en compte du volet « déchet », soit en limitant l’impact environnemental, soit en s’appuyant sur des matières premières issues du recyclage.
Quelques exemples :
- Stylos billes en plastique recyclé.
- Crayon papier et règles en bois sans peintures toxiques issues de fôrêts françaises
- Composteurs en plastique recyclé et recyclable.
- Des sacs shopping en bouteilles plastiques recyclées.
- Des imprimés avec des encres végétales…

Communauté Agglomération du Gard rhodanien - Service Environnement : 1005 Route de Vénéjan - St-Nazaire